Ni Hao!

Je commence par vous dire bonjour en chinois car c’est un chinois qui m’a fait l’honneur de réaliser mon défi!
Mon défi du jour consistait à me faire offrir un repas, que ce soit un petit déjeuner ou un déjeuner par une personne inconnue.

J’ai donc, aux environs de 12h, alors que mon ventre criait famine, toqué à la porte des restaurants pour recevoir l’aumône. J’ai demandé à trois premiers restaurants sans succés. Ces derniers étaient des locaux, certains ne comprenaient pas grand chose à ce que je racontais  et pour les autres c’était un refus catégorique, il fallait que je paye pour caresser l’espoir d’avoir quoi que ce soit à me mettre sous la dent.
Je suis alors retourné au tout premier restaurant que j’avais aperçu en arrivant prés du Mékong. J’ai alors demandé s’il était possible d’avoir un repas gratuit : « can you offer me a meal? ». C’est au serveur que je me suis adressé, j’ai appris par la suite son prénom, Choï. Ce dernier m’a alors répondu, aprés quelques échanges à réitérer ma question, si j’étais un moine. Je lui ai répondu que non, cependant ma demande était de la même forme que le moine. Il m’a expliqué qu’il n’offrait le repas qu’au moine. Puis son patron demanda si j’étais dans le « manque ». Je lui expliqua que non que c’était pour un « challenge », un défi mais il ne connaissait pas ce mot. Le patron étant chinois ne comprenait pas ce que je voulais et le serveur avait du mal à lui expliquer, en plus de ça je suis pas certain non plus qu’il ai compris pourquoi je faisais cela. Puis je les ai remercié pour leur écoute et le temps qu’il m’avait accordé.

Mais je voyais qu’une bréche était ouverte avec le patron, ma demande le touchait. Je ressentais qu’il ne voulait pas me laisser dans la galère car il me semble bien qu’il pensait que j’y étais. Bon c’est un peu vrai quan même mais je ne le faisais pas pour cela. Et puis alors qu’on rester là à se regarder tous ensemble, il a alors dit au serveur que c’était ok, cependant qu’il ne nous servait que des légumes. Parfait je suis végétarien, les légumes c’est mon dada !

Ce messieur nous a donc offert un repas à Neelo (mon ami allemand) et moi-même ne sachant pas pourquoi ni quoi que ce soit de moi, de nous. Il nous a simplement ouvert son coeur et offert son amour en nous donnant à manger ! Je remercie cette personne du fond du coeur pour l’acte d’amour qu’il a réalisé pour moi aujourd’hui. Je suis touché par son acte et son ouverture car je n’ai vraiment pas forcé et c’est lui-même qui a écouté son coeur et a répondu à ma demande. Je suis honoré d’avoir pu manger à sa table qui plus est, avec une magnifique vue sur le Mékong et un goût à m’en faire vriller les papilles !

L’hummanité est en devenir mes amis, il nous suffit d’ouvrir les yeux et d’ouvrir notre coeur. Car il est vrai qu’aprés ces quelques premiers refus, j’étais énervé, en colère que l’on ne me comprenne pas, j’avais faim et on ne voulait pas m’offrir un repas qui ne coûte qu’un euro. Puis j’ai persévéré et j’ai continué à ouvrir mon coeur car pour faire une demande pareille le coeur doit être grand ouvert pour recevoir. Là on a eu le droit au restaurant classe, avec une belle assiette et verre d’eau minérale. Ce repas a eu le goût de l’amour, le goût de la bonté et du don le plus pur qui soit. Merci la vie pour ce cadeau, je continu mon aventure le coeur grand ouvert à recevoir de l’amour et du bon riz !

Xièxiè Mr au grand coeur (je ne me souviens plus de son prénom,Trop compliqué à prononcer …), cela me donne des idées pour mon voyage! Je réitererai l’expérience.